Le Cran Littéraire | 16 Octobre 2015 – 20h

lcl b sur n

 

Cinéma Bellevaux, Rte Aloys-Fauquez 4, CH – 1018 Lausanne, +41 21 647 46 42, info@cinemabellevaux.ch

Belevaux

 

Langue défigurée, 25’

Attention, certaines images peuvent choquer la sensibilité du public

Performance de Pascal Cottin sur un texte d’Andréas Becker
Éditions d’en bas

Gueules est un récit composé de photos d’origine (faites en 1916 et miraculeusement préservées), de dessins (de l’auteur) et de textes. L’une des gueules, Charles de Blanchemarie, présente ses « colocataires » d’un hôpital où ces grands blessés sont soignés par une infirmière qui prend les soins très à corps. Naissent alors, au-delà de la solidarité de blessés, amitié, amour et tendresse dans un endroit où l’on ne s’attend qu’à abrutissement. Puisqu’avec des gueules abîmées il n’est plus possible de s’exprimer dans un français « correct », on fait comme on peut, avec des mots inventés, abrégés ou rallongés selon les facultés physiques de chacun. Mais l’incapacité de prononciation traduit aussi la perte de la dignité qu’ont vécue ces blessés de la face, que ce soit des mutilés de la guerre ou des accidentés d’aujourd’hui. Elles font peur ces gueules, alors que dans Gueules, ces êtres qu’on a érigés en héros pour les éloigner le plus loin possible de la réalité (pour d’évidentes raisons de propagande en préparation de guerres futures) se montrent telles qu’elles sont, aimables parfois, espiègles, joueurs… tout simplement humaines.

 

Rêve en révolte, 25’

Dunia Miralles
Éditions L’Âge d’Homme

Quand l’écriture s’impose pour devenir soi-même dans un monde qui voudrait que l’on soit le rêve objetisé de l’autre, des autres, de la famille, de la société, du conjoint… Entre littérature, mise en scène et improvisation corporelle, Dunia Miralles exprimera comment et pourquoi elle a commencé à écrire, sa manière d’aborder la littérature en passant de l’observation de ce qui l’entoure à l’expérience organique.

 

Les Dystopiques, 25’

Film et récit post-postmoderne autour des univers de Terreskin de Maude Fatbear et du Cycle de Gérimont de Stéphane Bovon
Hélice Hélas éditeur & Olivier Morattel éditeur

Terreskin est un pays, une île au milieu de nulle part dans l’océan 2.0.

Peuplée de créatures étranges, de demi-dieux et de démons. Terreskin est une oeuvre archétypique et atypique, sortie de l’imagination de Maude FatBear au travers de divers médias d’expression, tels que la vidéo, la photo, la musique et la poésie (à paraître chez Hélice Hélas Editeur). Ce « à part » rejoint sur scène et s’amalgame à un autre récit épique dystopique, celui du Cycle de Géri- mont (Olivier Morattel Editeur) narrant la Suisse 100 ans après la Grande Montée des Eaux conté par Stéphane Bovon dans une veine grand-guignolesque.

www.terreskin.com

 

Avec le soutien de de la Ville de Lausanne                             Partenaire

BAVL_logo_gd_CMJN                logo_courrier-fa184                         Pages de logo-annexe-2-sponsoring
Logo_MigrosFd_Claimlin_cmyk_f

Page Facebook: www.facebook.com/lecranlitteraire

Comments are closed.

Suivre

Recevez les inédits par courriel – Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Rejoignez d'autres souscripteurs: